You are currently browsing the category archive for the ‘Grosse colère’ category.

200px-Digicode_argenté_ParisÇa y est, ils y sont arrivés ! Dix ans, ou presque, que ça leur aura pris, aux beaufs successifs qui prétendent (mal) gérer l’immeuble dans lequel je loue un appartement depuis 1994 ! Et aujourd’hui, branle-bas de combat : sans information, sans sommation, deux électriciens ont fait hurler leur perceuse et tiré des fils pour que nous soyons, enfin, en sécurité. Six heures plus tard, le digicode est installé, chaque habitant (ou propriétaire d’appartement) a son machin pour ouvrir la porte à distance à ses visiteurs. Choisis, les visiteurs, hein, car il ne faudrait pas que n’importe quel gueux puisse entrer à la « résidence Bellecour » (ça ne s’invente pas)! En outre, il ou elle ne peut regagner son domicile par derrière que s’il a une clé sécurisée, et par devant seulement s’il a mémorisé le code ou a sa clé en poche. Evidemment, s’il est distrait en descendant la poubelle…

L’idéologie sécuritaire, diffusée à jet continu par les partis politiques de droite, la presse-qui-ment-et-ne réfléchit-pas, la pseudo-gauche (suivez mon regard) et, malheureusement, aussi par les classes populaires  rendues hagardes par l’incessant ressassement des dangers qui menacent les riches, a gagné. L’assemblée des copropriétaires a voté en faveur de la fermeture sécurisée de la porte d’entrée de l’immeuble et de la réfection de la cage d’escalier. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

cupC’était dimanche, 11 janvier. Un jour où, exceptionnellement, nous n’avions pas honte de notre gouvernement helvétique. Nous pouvions presque être fiers: la Suisse, par son Département des affaires étrangères (DFAE), soutient la demande d’une réunion extraordinaire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU sur la situation à Gaza. C’était sans compter avec la presse, en l’occurrence la Radio suisse romande La Première, au journal de 12h30.

Sous couvert d’objectivité, probablement (mais les journalistes croient-ils eux-mêmes à cette supercherie), le journal ─ qui a consacré quand même 2 minutes 55 secondes au sujet ─ a non seulement traité l’initiative suisse par-dessous la jambe, mais a fait une place de choix aux propos de l’ambassadeur d’Israël, couronnant le tout en donnant les résultats d’un sondage bidon, voire bidonné. Que même un enfant de cinq ans comprend tout de suite que c’est du foutage de gueule.

Lire le reste de cette entrée »

Les soins dentaires en Suisse me font hurler. Non pas les soins, qui sont excellents la plupart du temps, mais le fait qu’ils ne sont pas inclus dans les soins médicaux de base, donc sont à la charge totale du patient. Ils sont considérés comme des soins de confort. Oui, du confort, sauf pour les mômes, et encore.

Les dents, la mastication, la digestion, sans parler de l’esthétique minimum, c’est du confort. Tu peux manger des bouillies, ou mâcher tes hamburgers sur tes gencives: personne n’en est jamais mort. L’esthétique, l’image de soi, c’est aussi la preuve que tu sais te montrer responsable, que tu sais te prendre en charge. Et si tu ne peux pas payer, c’est que c’est du luxe pour toi. Point. Lire le reste de cette entrée »