You are currently browsing the monthly archive for décembre 2008.

dechetteriesCes jours, les Lausannois ont reçu leur Calendrier des ramassages des déchets ménagers 2009, un opuscule très détaillé édité par le Service d’assainissement de la Ville de Lausanne et imprimé sur papier recyclé, comme il se doit.

L’objet de ce billet n’est cependant pas de faire la publicité ─ même si c’est très bien ─ des 21 déchetteries mobiles qui permettront, plusieurs fois par an, aux habitants des quartiers de jeter les objets ne trouvant pas place dans les conteneurs ordinaires.

Non, ce qui me pousse à m’emparer du clavier, c’est le petit éditorial introductif de ce calendrier, signé par Olivier Français, Directeur des travaux à la Municipalité de Lausanne, le «ministre des déchets», en quelque sorte. Rédigé dans le style inimitable du conseiller municipal, ce petit texte est une leçon de libéralisme. Néo, le libéralisme, évidemment.

Même quand il semble s’occuper de «protection de l’environnement», ou du moins de recyclage des déchets, M. Français fait dans la propagande politique pour son Eglise à lui. L’analyse fut longue et délicate, elle a exigé une bonne tête, comme chaque fois qu’il faut débusquer les fausses évidences, et un appui (léger) sur des maîtres comme Jacques Ellul* ou Michel Foucault**. En effet, nous baignons tellement dans l’idéologie libérale que nous ne remarquons plus les énormités proférées. Il faut vraiment que ça pue bien fort une nouvelle odeur pour prendre conscience des miasmes ambiants. Là, ça ne pue pas plus que d’hab, c’est juste l’ordinaire, d’où la difficulté. Et sans doute, Olivier Français ignore-t-il lui-même qu’il produit de la pensée néolibérale à jet continu. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

446px-declaration_of_human_rights

J’ai bien ri en lisant le petit article paru dans 24 Heures, dont je parie qu’il fera un tabac! Voilà une info qui change tout à fait heureusement des contes qui encombrent les journaux à Noël, avec compassion pour les pauvres et les SDF,  mise en scène par des journalistes bien emmitouflés dans leur doudoune. Elle venge, certes modestement, les humiliés par les services sociaux.

Un bénéficiaire ─ comme on dit, sans jamais préciser quel réel bénéfice il en tire ─ des services sociaux dit à ces derniers, sans paroles: «Vous me faites chier! Je vous emmerde et je vous démontre, par la même occasion, que vous foutez un beau merdier!» Au sens propre. Lire le reste de cette entrée »

Du manioc dessiné en 1887 par Franz Eugen Köhler

Du manioc dessiné en 1887 par Franz Eugen Köhler

Ce message est tombé dans ma boîte. La situation au Nord-Kivu est si terrible que je m’empresse de relayer cet appel: Non à la guerre, oui à la souveraineté alimentaire!

La Confédération Paysanne du Congo, COPACO-PRP, organisation membre de la Via Campesina en Afrique, lance un appel à la solidarité internationale au vu de la situation de conflit armé et d’insécurité qui s’est intensifiée ces dernière semaines dans la province du Nord Kivu, dans le nord-est du pays, à la frontière avec le Rwanda.

Les victimes de ce conflit armé entre troupes régulières congolaises et groupes rebelles sont les populations civiles innocentes, obligées à fuir leurs maisons et leurs terres, à errer sur les routes et à se rassembler, dans le meilleur des cas, dans des camps de réfugiés. Il y aurait déjà plus d’un million de déplacés et trois millions de morts dans la région, en proie à l’insécurité depuis presque 15 ans déjà. Dans ce contexte de guerre et d’impunité, les femmes sont régulièrement violées, le viol étant considéré comme une arme de guerre comme une autre. Lire le reste de cette entrée »

tirailleursenegalaisLe 11 décembre dernier, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), association française, assignait de nouveau en justice la société Nutrimaine®. En effet, celle-ci ne respecte pas un accord passé en 2006 lui interdisant d’utiliser le slogan «Y’a bon Banania» sur les emballages et les affiches vantant son produit phare. Cette nouvelle m’a rappelé une émission passionnante de Là-bas si j’y suis, diffusée le 11 novembre dernier, jour anniversaire de l’armistice de la guerre de 1914-1918. J’y ai appris que c’étaient des linguistes qui avaient inventé le «petit nègre».

Quand Nicolas Bancel, historien, maître de conférences à Paris XI, et Eric Deroo, anthropologue, réalisateur de films documentaires, chercheur associé au CNRS, parlent de «l’aventure coloniale» à la radio, les «bienfaits de la colonisation» chers à Sarkozy et à ses potes sont traités exactement pour ce qu’ils sont: une entreprise de pillage, de destruction et de mépris des peuples. Un aspect m’a particulièrement frappée, qui peut paraître presque futile, mais m’a fait mesurer, paradoxalement, la profondeur du racisme qui frappe les Noirs encore aujourd’hui. C’est l’invention de ce que les maîtres blancs appelaient le Moi y’a dit, cette langue Tarzan dont Nutrimaine use encore sur ses boîtes de poudre de cacao. Lire le reste de cette entrée »

Parole de politicienne radicale : « C’est très politiquement correct de s’offusquer d’un gag sur une femme. » Politiquement correct, donc ridicule. Pauvre dame !

Le Parti radical vaudois héberge quelques beaufs, ce n’est pas un scoop. La presse ─ c’est-à-dire 24 Heures, s’est agitée un brin ces jours:  le rédacteur de la Nouvelle Revue, l’immortelle feuille de chou du vieux parti bourgeois, fait de l’humour de caserne sur des politiciennes locales, de «gauche» comme de droite. Interpellée, en plein conflit de loyauté entre ses appartenances à son parti et à son genre, la présidente radicale, la pauvre, choisit son camp et renvoie le journaliste à son dogmatisme bien-pensant. Lire le reste de cette entrée »

Cette fois, ils ont été interrompus en pleine action ! Les vendeurs itinérants de la société Porcelaine de France Limoges ─ un clone des Marquises de France, sans doute ─ ont dû remballer leur matériel et leur rengaine, sur l’ordre des inspecteurs de la Police du commerce de Lausanne. Dénoncée sur ce blogue en janvier dernier, l’arnaque à la porcelaine croît et embellit dans de nombreuses villes de France, de Suisse et de Belgique. Mais les résistances et les avertissements s’organisent, aussi. Et Canal + travaille actuellement à une enquête. Lire le reste de cette entrée »