You are currently browsing the category archive for the ‘Vu ailleurs’ category.

Deux jours avant le lancement à Lausanne, par attac-Vaud, le syndicat comedia, Le POP & Gauche en mouvement, solidaritéS et A Gauche Toute!, de l’initiative vaudoise «pour le droit à un salaire minimum», un titre de 24 Heures du 3 avril 2008 me jetait dans la sidération: «Les salariés suisses s’estiment bien payés». C’était à la rubrique «Economie», et le sous-titre était «Enquête». Bigre.

Devant une telle assertion, j’avais le choix entre deux, voire trois hypothèses. Un: le correcteur a laissé passer une coquille. Deux: les Suisses sont victimes de la même illusion que les salariés américains sondés pour Time Magazine et CNN en 2000, dont 19% pensent faire partie du 1% des Américains les plus riches, tandis que 20% estiment que ça ne saurait tarder. Trois: l’article, voire le sondage, ne sont pas fiables. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

C’est une amie suisse, peintre et illustratrice, qui vit au Québec depuis de longues années, qui m’a envoyé le lien sur cette vidéo. Je ne résiste pas à la reprendre, pour faire partager mon plaisir. Si vous ne la connaissez pas, courez-y , c’est une merveille : 500 ans d’art pictural occidental à travers des visages de femmes, de l’ange de Novgorod, peint au 12e siècle, à Picasso, en passant par Léonard de Vinci, Rubens, Fragonard, Sir Joshua Reynolds (un Anglais, que je ne connaissais pas du tout), quelques Russes du 18e siècle, Ingres. Et tant d’autres.

Au son d’une des Suites de Bach pour violoncelle seul, chaque visage remplace l’autre, dans un fondu enchaîné parfait. Les regards de ces femmes nous suivent, on les voit battre des cils, sourire, baisser les paupières sur leurs secrets, s’étonner, défier, rêver, se réjouir, n’en penser pas moins. Vivre, en un mot. Toutes ne sont pas des nobles ou des bourgeoises. Elles sont religieuses, paysannes, très jeunes filles, âgées. Elles ont prêté leurs traits à des Vierges, à des anges, à des héroïnes bibliques ou mythologiques. Ces femmes venues du fond des temps sont nos sœurs, nos voisines, nos amies.

Il paraît que cette vidéo est référencée sur d’innombrables sites et blogues de par le monde, que des millions d’internautes l’ont vue. C’est vrai qu’il est impossible de ne la regarder qu’une fois, tant elle est belle, surprenante, subtile.

Voilà, c’était une respiration pour la reprise des billets sur ce blogue, après un peu trop de travail alimentaire et quelques jours de vacances . Mais la suite suit!