You are currently browsing the tag archive for the ‘racisme’ tag.

Bandeau_portail_les-femmesÇa m’énerve, cette histoire de burqa qui vient à point, en France, pour divertir le bon peuple rendu hagard par les incessantes cruautés inventées par son omniprésident. En plus, évidemment, cela donne de nouveau l’occasion à certains de dire n’importe quoi. Non tant sur l’oppression des femmes, mais sur «l’incapacité civilisationnelle» des autres, les «pas comme nous»…

Commençons par quelques précautions oratoires : je suis féministe depuis que je me connais, militante (à gauche, cela va sans dire, mais je le dis) depuis à peu près aussi longtemps. Je hais les machistes, les mâles autoritaires qui savent mieux que les femmes ce qui est bon pour elles. Mais je hais tout autant les faux-culs qui utilisent le féminisme pour distiller des discours hostiles ─ et commettre des actes du même tonneau, tant qu’à faire ─ contre tous ceux qui ne sont pas de bons Occidentaux mâles, blancs, bourgeois, hétéros. Lire le reste de cette entrée »

permessobig1giu2009Qui s’intéresse encore à la Journée mondiale des réfugiés?  C’est typiquement le genre de journée alibi, comme la Journée des femmes, la Journée des handicapés, la Journée du cheval, etc, dont tout le monde se fiche, simple prétexte à des discours de circonstance. Depuis 2001, année de son invention, la situation n’a fait qu’empirer: les «personnes déplacées», comme on disait dans les années cinquante, sont de plus en plus nombreuses. Selon le rapport Global trends diffusé par le Haut commissariat aux réfugiés, 42 millions de personnes ont été contraintes par les guerres et les persécutions de fuir leur pays en 2008. Les pays riches édictent des lois de plus en plus cruelles et inhumaines pour les empêcher d’entrer, ou les laisser carrément crever de faim lorsque l’appareil administratif et juridique leur a décerné une non-entrée en matière, faisant d’eux ce que la Suisse appelle élégamment des NEM.

Les citoyens desdits pays «forteresse» affichent leur indifférence.  La journée passe donc largement inaperçue, seules les églises et les associations de défense des réfugiés lancent quelques actions. Ainsi, à Vevey, les Eglises protestantes organisent des «Cercles de silence». Lire le reste de cette entrée »

tirailleursenegalaisLe 11 décembre dernier, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), association française, assignait de nouveau en justice la société Nutrimaine®. En effet, celle-ci ne respecte pas un accord passé en 2006 lui interdisant d’utiliser le slogan «Y’a bon Banania» sur les emballages et les affiches vantant son produit phare. Cette nouvelle m’a rappelé une émission passionnante de Là-bas si j’y suis, diffusée le 11 novembre dernier, jour anniversaire de l’armistice de la guerre de 1914-1918. J’y ai appris que c’étaient des linguistes qui avaient inventé le «petit nègre».

Quand Nicolas Bancel, historien, maître de conférences à Paris XI, et Eric Deroo, anthropologue, réalisateur de films documentaires, chercheur associé au CNRS, parlent de «l’aventure coloniale» à la radio, les «bienfaits de la colonisation» chers à Sarkozy et à ses potes sont traités exactement pour ce qu’ils sont: une entreprise de pillage, de destruction et de mépris des peuples. Un aspect m’a particulièrement frappée, qui peut paraître presque futile, mais m’a fait mesurer, paradoxalement, la profondeur du racisme qui frappe les Noirs encore aujourd’hui. C’est l’invention de ce que les maîtres blancs appelaient le Moi y’a dit, cette langue Tarzan dont Nutrimaine use encore sur ses boîtes de poudre de cacao. Lire le reste de cette entrée »